Citations

Napoléon Ier :
- Empereur des Français - Voir biographie -
"Ce que je sais de l'art de la guerre, je l'ai su dès la première bataille, parce que je l'avais appris dans les livres."

"Soldats ! Songez que du haut de ces pyramides quarante siècles vous contemplent !" - 21 juillet 1798

"Nous n'avons plus de vaisseaux ? Eh bien, il faut mourir ici ou en sortir grand comme les anciens." -14 août 1798, après la défaite navale d'Aboukir

"Soldats ! Je suis content de vous ! [...] Il vous suffira de dire : j'étais à Austerlitz pour que l'on vous réponde : Voilà un brave !" - 3 décembre 1805, après la victoire d'Austerlitz

"On marche dans ce tableau !" - 1807, en découvrant le tableau du Sacre, du peintre David

"Je veux que le fils d'un cultivateur puisse se dire : je serai un jour cardinal, maréchal d'Empire ou ministre."

"Allez, mes amis, ne craignez rien; le boulet qui me tuera n'est pas encore fondu."-Montereau, 18 février 1814

"Soixante mille hommes et moi, cela fait cent soixante mille." - campagne de France, 1814

"L'Europe est une province du monde; quand nous nous battons, nous ne faisons que de la guerre civile."

"Dans une grande affaire, on est toujours forcé de laisser quelque chose au hasard."

"Je n'ai jamais fait la guerre par esprit de conquête, j'ai accepté les guerres que le ministère anglais a soulevées contre la Révolution Française."

"Si le Christ n'était pas mort en croix, il ne serait pas Dieu."

"De rien, je me suis élevé au rang de plus puissant monarque du monde."

"Ne pas oser, c'est ne rien faire qui vaille."

"On me croit sévère et dur. Tant mieux, cela me dispense de l’être."

"Impossible, impossible, je ne connais pas ce mot-là !"

"Le sot a un grand avantage sur l’homme d’esprit : il est toujours content de lui-même."

"Dans ce monde, il n'y a que deux alternatives : commander ou obéir."

"M'accusera-t-on d'avoir trop aimé la guerre ? Mais l'on montrera que j'ai toujours été attaqué."

"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."



Henri Beyle, dit Stendhal :
- Ecrivain français, ancien soldat de la Grande Armée -
"Plus la vérité tout entière sera connue, plus Bonaparte sera grand."
Georges Cadoudal :
- Chouan, auteur de tentatives d'attentats contre Napoléon en 1804 -
"Nous voulions donner un roi à la France, nous lui avons donné un empereur."

Cadoudal prononce cette phrase en 1804, peu avant son exécution, apprenant que son complot contre le Premier Consul a échoué et que celui-ci s'apprête à devenir empereur..
Gaspard Chabrol :
- Préfet de la Seine -
"Sire, cent jours se sont écoulés depuis le moment fatal où Votre Majesté quitta la capitale au milieu des larmes et de la consternation publique"

Cette phrase est à l'origine de l'expression "les Cent-Jours", qui désigne en vérité le temps qu'a passé Louis XVIII en exil en 1815.
Jean Marie Pierre Lepaige, comte Dorsenne
- Général d'Empire -
"Grenadiers, l'arme au bras ! La vieille garde ne se bat qu'à la baïonnette."

En défendant l'Empereur avec la Garde Impériale au cimetière d'Eylau, le 8 février 1807.
Joseph Fouché :
- Ministre de la Police Générale - Voir biographie -
"Je ne suis pas un roi, mais je suis plus illustre que la plupart d'entre eux."

"La Police doit se faire sentir partout mais ne se faire voir nulle part."
Jean-Baptiste Kléber :
- Général de la République Française -
"Général, vous êtes grand comme le monde, et le monde n'est pas assez grand pour vous." -25 juillet 1799, après la victoire d'Aboukir

Alexandre-Louis Andrault de Langeron :
- Général et émigré Français, combattant dans l'armée russe -
"J'ai déjà vu des batailles perdues, mais je n'avais pas l'idée d'un tel désastre." - après la défaite austro-russe d'Austerlitz, 2 décembre 1805.

Hudson Lowe :
- Général britannique, geôlier de Napoléon à Sainte-Hélène -
"C'était le plus grand ennemi de l'Angleterre et le mien aussi, mais je lui pardonne tout : à la mort d'un si grand homme, on ne peut éprouver qu'une profonde douleur et de profonds regrets." - à la mort de Napoléon, le 5 mai 1821.

Louis XVIII :
- Roi de France - Voir biographie -
"La politesse est l'exactitude des rois."

Napoléon II, dit l'Aiglon :
- Fils de Napoléon Ier -
" Ma naissance et ma mort, voilà toute mon histoire. Entre mon berceau et ma tombe, il y a un grand zéro."
Michel Ney :
- Maréchal d'Empire - Voir biographie -
"Votre de titre de prince d'Essling n'a de valeur qu'aux Tuileries." - En se querellant avec Masséna en Espagne

"Sire, je ramènerai l'usurpateur dans une cage de fer." - 1815, en s'adressant au Roi à propos de Napoléon.

"Venez voir comment meurt un maréchal de France !" - 18 juin 1815, à Waterloo

"Je suis Français, je mourrai Français !" - Lors de son procès, 1815
Letizia Ramolino :
- Mère de Napoléon -
"Pourvu que ça dure !" - 1804, à propos de l'Empire

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord :
- Ministre des Affaires Etrangères - Voir biographie -
"La parole a été donnée à l'Homme pour déguiser sa pensée."

"Quand je me regarde, je me méprise, mais quand je me compare, je m'admire."

"Ne dites jamais du mal de vous, vos amis en diront assez."

"Il faut se garder des premiers mouvements parce qu'ils sont presque toujours honnêtes.”

"Le seul moyen de renverser un gouvernement, c'est d'en faire partie."

"L’esprit sert à tout, mais il ne mène à rien."

"On ne croit qu'en ceux qui croient en eux."

"En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai"

"Le mensonge est une si excellente chose qu' il ne faut pas en abuser."

"«Oui» et «Non» sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer et ceux qui demandent le plus d' examen."

"Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas"

"J’ai plus peur d’une armée de cent moutons menée par un lion qu’une armée de cent lions menée par un mouton."

Arthur Wellesley, Duc de Wellington
- Général britannique -
"J'avais l'habitude de dire que la présence de Napoléon sur le champ de bataille faisait une différence de 40 000 hommes."

"Tout l'art de la guerre est de deviner ce qu'il y a de l'autre côté de la colline."

Retourner au début


NAPOPEDIA version 2.1.2 © - Grande Encyclopédie de Napoléon et du Premier Empire - 2016
Les textes et images Napopédia sont la propriété du site NAPOPEDIA ©. Toute reproduction partielle ou complète est interdite sauf autorisation préalable des auteurs.