La Confédération du Rhin



La Confédération du Rhin est un ensemble de territoires d'origine germanique rassemblés en un seul état par Napoléon en 1806, et disloquée en 1814. L'objectif de l'Empereur est avant tout stratégique : tout en s'assurant d'un "glacis protecteur" autour du territoire national, l'Empire se renforce et dispose d'un plus grand potentiel de mobilisation en cas de guerre avec l'entrée d'une quinzaine de millions de nouveaux sujets parmi ses alliés.
Les dates-clés :
12 juillet 1806 : Création de la Confédération du Rhin par Napoléon
6 août 1806 : Disparition du Saint-Empire Romain Germanique au profit de la Confédération
7 juillet 1807 : Traité de Tilsit : la Confédération gagne de nouveaux territoires comme le Hanovre et la Westphalie
19 octobre 1813 : Défaite française de Leipzig; la France perd ses positions en Allemagne
30 mai 1814 : Le traité de Paris met fin à la Confédération
Histoire de la Confédération
La bataille d'Austerlitz le 2 décembre 1805 se solde par une défaite écrasante de la Russie et du Saint-Empire Romain Germanique. François II, empereur du Saint-Empire, demande une paix humiliante à Presbourg le 26 décembre : le pays perd une grande partie de ses territoires en Italie, comme la Dalmatie et l'Istrie, et ses positions en Allemagne. Napoléon les regroupe dans la Confédération le 12 juillet 1806. Le Saint-Empire Romain est disloqué le 6 août 1806; François II, Empereur du Saint-Empire, devient François Ier, Empereur d'Autriche.
16 états germanophones sont ainsi rassemblés et placés sous la protection de la France
; parmi eux, la Hesse, le Mecklembourg, le duché de Nassau, d'Oldenbourg, ... En échange de leur adhésion à la Confédération du Rhin, les états allemands peuvent obtenir un rang supérieur : des duchés comme Clèves et Berg deviennent un Grand-Duché, gouverné par Murat; d'autres états sont purement et simplement transformés en principautés ou en royaumes. C'est le cas de la Saxe et de la Bavière par exemple, puis de la Westphalie sous le règne de Jérôme Bonaparte .


La présence française en Allemagne, à travers la Confédération, est intolérable pour la Prusse qui entre dans la quatrième coalition. Mais lorsqu'elle est écrasée à Iéna et Auerstaedt en octobre 1806, la Confédération s'agrandit en annexant des territoires prussiens comme le Hanovre et la Westphalie. Lors de l'établissement du blocus continental , les états allemands sont forcés de commercer avec la France à la place de l'Angleterre, d'après le décret de Berlin. En 1812, l'Empire entre en guerre avec la Russie; la Confédération prête près de 120 000 hommes à la Grande Armée pour former "l'Armée des Vingt Nations". Les soldats non-Français sont les premiers à déserter, et parmi eux, beaucoup appartiennent aux différents états de la Confédération.

Hélas pour Napoléon et l'Empire, la campagne s'avère vite un désastre et, lorsque la Prusse puis l'Autriche font volte-face et déclarent la guerre à l'Empire Français en 1813, certains états de la Confédération rejoignent la coalition et marchent contre leur allié d'hier. D'autres restent malgré tout fidèles à l'Empereur : c'est le cas par exemple de la Saxe, qui est le théâtre de la bataille de Dresde les 26-27 août. Pour l'anecdote, Frédéric-Auguste, le roi de Saxe, fut emprisonné par les alliés peu de temps après pour avoir refusé de se joindre à la coalition...

La Confédération disparaît véritablement après la défaite de Leipzig le 19 octobre 1813. La France est forcée d'abandonner ses territoires en Allemagne, territoires dont la Confédération du Rhin fait partie... Celle-ci disparaît véritablement en mai 1814, avec le Traité de Paris, qui proclame l'indépendance des états allemands.
À noter qu'après le Congrès de Vienne , tous les états de l'ex-Confédération du Rhin sont rattachés à la Confédération Germanique, dont l'Empereur d'Autriche François Ier est le président.
Etats de la Confédération


Quatre royaumes :

Royaume de Wurtemberg : 1 200 000 habitants; dirigé par le roi Frédéric Guillaume Charles; capitale : Stuttgart

Royaume de Saxe : 6 000 000 habitants; dirigé par le roi Frédéric Auguste; capitale : Dresde

Royaume de Bavière : 3 800 000 habitants; dirigé par le roi Maximilien Joseph; capitale : Munich

Royaume de Westphalie : 2 000 000 habitants; dirigé par le roi Jérôme Bonaparte; capitale : Cassel


Quinze principautés :

Principauté de Nassau-Usingen : dirigée par le prince Frédéric Auguste; capitale : Usingen

Principauté de Nassau-Weilbourg : dirigée par le prince Frédéric-Guillaume; capitale : Weilbourg

Principauté de Hohenzollern-Hechingen : dirigée par Frédéric-Hermann; capitale : Hechingen


Principauté de Hohenzollern-Sigmaringen : dirigée par Aloys-Meinrad-Franz; capitale : Sigmaringen


Principauté de Isembourg-Birnstein : 43 000 habitants; dirigée par le prince Charles Frédéric Louis Maurice; capitale : Offenbach


Principauté de Lichtenstein : dirigée par le prince Charles de Lichtenstein


Principauté de la Leyen : 4 500 habitants; dirigée par le prince François-Philippe; capitale : Hohengeroldseck


Principauté d'Anhalt-Dessau : dirigée par le prince Léopold-Frédéric; capitale : Dessau


Principauté d'Anhalt-Bernbourg : dirigée par le prince Alexis-Frédéric; capitale : Bernbourg


Principauté d'Anhalt-Coethen : dirigée par le prince Auguste-Chrétien; capitale : Cœthen


Principauté de Reuss : 76 300 habitants; dirigée par quatre princes Henri; capitale : Reuss


Principauté de Schwarzbourg-Sonderhausen : dirigée par le prince Gunther-Frédéric-Charles; capitale : Sondershausen


Principauté de Schwarzbourg-Rudolstadt : dirigée par le prince Frédéric-Gunther; capitale : Rudolstadt


Principauté de Waldeck : 52 000 habitants; dirigée par le prince Frédéric; capitale : Korbach


Cinq Grand-Duchés :

Grand-Duché de Francfort : 367 000 habitants; dirigé par le prince Karl Von Dalberg; capitale : Francfort-sur le-Main

Grand-Duché de Bade : 900 000 habitants; dirigé par Charles Frédéric de Bade; capitale : Karlsruhe

Grand-Duché de Hesse-Darmstadt 490 000 habitants; dirigé par Louis X; capitale : Darmstadt

Grand-Duché de Berg et de Clèves : 880 000 habitants; dirigé par Joachim Murat puis par le roi de Hollande Louis Bonaparte; capitale : Düsseldorf

Grand-Duché de Wurtzbourg : 2 600 000 habitants; dirigé par le prince Ferdinand d'Autriche; capitale : Wurtzbourg

Sept Duchés :

Duché de Saxe-Weimar : 116 400 habitants; dirigé par le duc Charles Auguste; capitale : Weimar

Duché de Saxe-Gotha : dirigé par le duc Auguste; capitale : Gotha

Duché de Saxe-Meiningen : dirigé par Bernard II; capitale : Meiningen

Duché de Saxe-Hildburhausen : dirigé par le duc Frédéric; capitale : Hildburghausen

Duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld : 65 000 habitants; dirigé par le duc Ernest Frédéric Antoine; capitale : Cobourg

Duché de Mecklembourg-Schwerin : dirigé par le duc Frédéric-François; capitale : Schwerin

Duché de Mecklembourg-Strelitz : dirigé par le duc Charles-Louis-Frédéric; capitale : Strelitz

Retourner au début


NAPOPEDIA version 2.1.2 © - Grande Encyclopédie de Napoléon et du Premier Empire - 2016
Les textes et images Napopédia sont la propriété du site NAPOPEDIA ©. Toute reproduction partielle ou complète est interdite sauf autorisation préalable des auteurs.